Rechercher dans ce blog

jeudi 21 septembre 2017

Les couteaux corses in lingua nustrale!

Votre site de Couteaux Corses artisanaux totalement en langue corse est né .Hè natu u vostru situ di culteddi corsi artigianali in ligua nustrale evvivà !!! https://www.curtelle-corse-artigianale.fr/

vendredi 4 août 2017

Le couteau corse pliant entre Tradition et Modernité, frà Tradizione é Mudernità

Le couteau corse pliant est issu d'une tradition qui se veut être séculaire. Au début il se définit comme un outil et occasionnellement comme une arme, (suppléant parfois au fameux stylet) . Le couteau corse pliant en tant qu'objet « normé » n'existe pas et n'a jamais existé. En effet il s'élabore généralement avec les matériaux que l'on a sous la main.S'il est vrai que la corne, qui se retrouve à profusion au sein d'une société agropastorale, entre à 80 % dans la fabrication des manches, il n en demeure pas moins vrai que les bois locaux sont utilisés par « qui n'a pas de cornes sous la main ».En ce qui concerne la lame elle est souvent usinée à la meule à eau car fabriquée à partir de reliquats d'outils cassés ou usés.Très vite chacun l'adapte à ses besoins et ses envies. On n'hésite pas à le « moderniser » en en changeant forme, taille ou aspect. Une idée reçue voudrait que le forgeron façonne les couteaux corses pliants de sa Piève (micro région) ...S'il le fait ce n'est que très occasionnellement. En effet,peu de paysans ont les moyens de « s'offrir ce luxe ». Ils se contentent ordinairement de façonner les bouts d'outils forgés cassés ou trop usés comme dit précédemment selon leur dextérité et leur habileté il en résultera un couteau plus ou moins réussi.... mais dont l'utilité elle, sera avérée et l'usage quotidien. Le couteau corse pliant originel n'est donc pas plus « normé » qu'obligatoirement forgé.On peut même affirmer qu'il est à 80 voire 90 % usiné à la meule à partir de fer (forgé ou non sur place) ou de simple ferraille de récupération. Les années 70 dites « du Riaccustu » en Corse,refont la part belle au couteau corse avec entre autres Joseph Antonini dit "Jo Couteaux" en Haute Corse et Paul Santoni Corse du Sud. Ces couteliers de renom dont personne ne remettrait le travail en cause ne forgeaient que très peu voire rarement leurs créations. Ils les usinaient par le biais de différents outils qu'ils fabriquaient certaines fois eux même.L'engouement du renouveau de la coutellerie insulaire poussera plusieurs autres couteliers à s'installer et à développer une activité coutelière qui ne cessera de créer des émules depuis. Couteliers forgerons ou couteliers façonneurs...Cette démultiplication à permis au couteau corse pliant de se moderniser et de s'adapter à son temps.Formes,matières,matériaux,fonctions se sont ainsi libérés pour convenir aux besoins de son utilisateur. En effet le couteau corse pliant ou non, ne doit pas se figer dans un état qui pourrait être qualifié « d'archaïque» s'il veut convenir aux jeunes générations d'utilisateurs.
Qu'il y ait une partie de la production qui soit fidèle à la Tradition et au Savoir-Faire de nos anciens est plus que nécessaire pour perpétuer Mémoire et Culture et asseoir l'évolution de cette filière sur des bases sûres et solides. Cependant il est autant nécessaire qu'une évolution vers la Modernité et la Contemporanéité se fasse pour ne pas tuer à petit feu une de nos richesses patrimoniales. Il ne faut pas au nom du Savoir-Faire souhaiter « normer » et restreindre la Création en l'enfermant dans un carcan que l'on érigerait en Mesure Étalon, car on risquerait d'étouffer le couteau corse en le standardisant et en le figeant dans un temps qui ne correspondrait plus aux attentes des utilisateurs contemporains de l'objet. Il en est d'ailleurs pour l'Artisanat comme pour l'Art, les Langues ou la Gastronomie ….la nécessité d'Adaptation est unes des conditions de la Survie.... du Développement et de la Pérennisation.. Voilà pourquoi entre autre le couteau corse ne doit pas déroger à la règle de la Modernisation . Une Modernisation qui sera cependant contrôlée et soumise à des critères de Qualité drastique. Une Qualité que chaque Artisan a à cœur de prendre comme fer de lance de sa démarche de Création. A Bon Entendeur Salut ...dit un vieil adage ..

vendredi 26 mai 2017

Les couteliers corses de la marque déposée Couteaux Corses®.

Nos couteliers actuels (ou à venir) sont (seront) tous des artisans couteliers corses travaillant dans la plus pure tradition insulaire. Ils sont non seulement garants des Savoir-Faire traditionnels mais offrent à la coutellerie corse un renouveau issu de leur force créative. Sans remettre en cause les fondamentaux de la coutellerie corse, ils innovent en créant des couteaux corses contemporains qui s’inscrivent dans la qualité et l'authenticité artisanale tout en déclinant certains modèles de « base » comme le curnicciolu, le piémontais ou l'aschese.... Qu'ils, forgent ou façonnent leurs couteaux au gré de leurs envies Nos couteliers travaillent toujours avec la force et l'amour qui les ont conduit à embrasser ce métier artisanal.Ne travaillant que des pièces uniques par définition, nos couteliers accordent à chacune de leur pièce une attention toute particulière et les garantissent à vie. Forgés ou façonnés, les couteaux corses commercialisés par la marque déposée Couteaux Corses® sont non seulement garantis par leurs créateurs mais également par la marque. Couteaux Corses® ne sélectionnant que des artisans couteliers entrant dans un « cahier des charges » éthique garantissant aux passionnés de couteaux corses une authenticité des pièces comme étant issues du travail d'un artisan coutelier insulaire.Artisan coutelier qui se doit d'exercer un suivi de chaque pièce et d'intervenir sur chacune d'elle au cas échéant pour la réparer ou la changer en dernier ressort.

Rappelons que par définition un coutelier est :« Une personne dont le métier est de fabriquer, de réparer, occasionnellement de vendre, des couteaux, ciseaux, rasoirs, canifs » et qu'à ce titre il se doit de maîtriser toutes les étapes et tous les processus de fabrication....

Couteaux Corses® est fière de proposer une diversité dans les couteaux corses qu'elle commercialise. En effet cette diversité démontre à la fois la bonne santé du couteau corse et des artisans couteliers insulaires , leur fort potentiel de créativité et d'évolution. Une évolution contrôlée,maîtrisée, dont les bases ancrées dans la culture et la tradition amène l'un des piliers de notre artisanat vers une « contemporanéité» nécessaire pour ne pas figer la coutellerie corse dans un linceul mortifère bien que brodé magnifiquement....Les couteliers corses n'étant pas des « copistes d'art » voués à créer des « pièces de remplacement » pour les musées lors des rénovations des originales,ils sont donc naturellement amenés à faire évoluer leurs créations et la conception de ces dernières en les concevant pour un présent et un avenir que nous espérons prospère tout en y ajoutant les fortes valeurs ajoutées que sont les référents Affectifs, Historiques et Culturels qui ont fait d'eux ce qu'ils sont.

Couteaux Corses® s'engage à ne commercialiser ni à promouvoir de quelconques « chinoiseries » ou « pakistanaiseries » au nom du respect et de l'amour du couteau corse et de Nos Anciens.

jeudi 4 mai 2017

Les signatures des lames des couteaux corses

Les couteaux corses originaux artisanaux sont tous signés, c'est là leur points commun. En effet, chaque pièce de coutellerie artisanale corse est signée par son créateur. Cependant, il se peut que certaines signatures ou plutôt identifications de modèle se rapprochent volontairement ou non ... de la signature de certains couteliers.L'acheteur doit être attentif à quelques critères avant l'achat.. Le premier étant celui de la qualité du produit bien évidemment, le second les garanties offertes par le coutelier sur la pièce convoitée et en troisième le lieu de vente de la pièce qui doit être identifiable comme une antre artisanale.. Ainsi pour ceux qui douteraient de la possibilité de se tromper .. en étant grugé volontairement ou pas je le répète ...voici un exemple parmi tant d'autres ...de deux lames et de deux signatures de lame l'une du coutelier Laurent Bellini, l'autre du couteau Le Berger créer par Jean-Pierre Barillet de l'atelier du Bastion. Chacun se fera son avis et en tirera les conclusions qu'il veut. Il est à noter la similitude entre les deux marquages ...Notez cependant que Laurent Bellini est un artisan coutelier dont l’antériorité du modèle u pastore ( le berger)  et u pasturellu (le petit berger) est incontestable sur le marché du couteau corse.Ceci n'étant un exemple parmi tant d'autres ..
Lame Pastore L Bellini
Signature Laurent Bellini


Lame Le Berger
Signature Le Berger


lundi 13 mars 2017

Couteaux Corses devient marque déposée : Couteaux Corses®


Couteaux Corses Marque déposée.
La marque « Couteaux Corses » est fière de vous présenter des couteaux qui lui ressemblent. Des couteaux qui ont une âme et une histoire à raconter. Leur marque de fabrique, s’inspirer du terroir et du patrimoine culturel .Chacun d'eux fait l’objet d’une « approbation de notre part », garantissant ainsi son authenticité et sa qualité.De plus, à chaque pièce correspond un coutelier, qui garantit la qualité de son couteau. L’homme et le geste traditionnel étant préférés à la machine,le coutelier reste la pièce maîtresse de la création. La marque « Couteaux Corses » met un point d'honneur à ne commercialiser que des couteaux corses artisanaux fabriqués par des artisans corses porteurs des valeurs de la coutellerie insulaire.Chaque pièce est ainsi garantie à vie par ses créateurs et bénéficie de la sélection l'approbation de la Marque Déposée Couteaux Corses® . Nos Couteaux Corses

dimanche 5 mars 2017

Nettoyage de lame carbone de votre couteau corse

Nettoyage de lame carbone

Si la lame de votre couteau corse carbone ternie ou rouille cela est totalement normal; le carbone est comme le damas au demeurant, oxydable …C'est ce qui lui confère entre autre sa très bonne coupe et son ré-affûtage facile. Les lames carbone de nos couteaux corses sont des lames qui pour la plus part sont réalisées en acier Carbone XC75. Cet acier composé de 0.75 Carbone, 0.3 à 0.5 Manganèse, 0.25 de Sillicium, aura une bonne qualité de coupe,gardera son fil de coupe et sera surtout très facile à aiguiser. Devenant grisonnantes dès que vous coupez des aliments acides (citron, pomme), elles peuvent donner « un goût de fer » aux aliments mais certaines personnes ne le sentent pas. Elle rouillent si on laisse de l'eau dessus c'est pour cela qu'il faut les essuyer et non les laver, et les sécher si contact avec un liquide. Vous pouvez également y mettre de temps en temps une très légère couche d' huile alimentaire de votre choix. Si malgré cela elles se patinaient trop à votre goût ou venaient à rouiller un tant soit peu, il suffirait pour nettoyer les lames et leur redonner leur lustre d'appliquer les conseils que vous pouvez trouver sur le lien suivant : https://www.couteaux-corses.fr/entretien-couteau-corse.html .
Entre autre  « Les lames en acier au carbone réagissent au contact des éléments oxydants ; si d'aventure la lame venait à trop se ternir, voire à se couvrir d'une fleur de rouille, il existe une solution toute simple : laine d'acier et huile d'olive lui rendront, sinon son brillant d'origine, du moins un poli fort acceptable. Tout ceci concerne les couteaux dont on se sert tous les jours ou presque.. »

vendredi 17 février 2017

Couteaux corses forgés ou non forgés.

Boutique de couteaux corses
Il existe en Corse comme ailleurs deux types de couteliers, les couteliers forgerons et ceux qui ne le sont pas. Aucune des deux catégories ne peut se prévaloir de fabriquer des couteaux plus authentiques ou régionaux que l' autre.En effet depuis toujours, ou presque, il existe deux types de couteliers, ceux qui forgent et ceux qui fabriquent à partir de matériaux déjà existant. Par définition un coutelier est « Une personne dont le métier est de fabriquer, de réparer, ou de vendre des couteaux, ciseaux, rasoirs, canifs ».Par ce fait , l'artisan coutelier fabrique des objets tranchants qu'il s'agisse d'armes, de rasoirs ou de couteaux. Il forge ou travaille généralement un bloc d’acier. Il affine la matière par traitement thermique en deux temps, la trempe et le revenu, afin d’ajuster dureté et flexibilité de la pièce travaillée. Puis par l’émouture, il assure le tranchant de la lame.Ainsi en Corse comme ailleurs, il existe des couteliers forgerons et des couteliers « façonneurs ». Ceci explique que l on puisse trouver sur l’île des couteaux corses forgés et non forgés issus du travail artisanal des couteliers insulaires.Cependant, le métier de coutelier ne doit pas se confondre avec celui de monteur qui n'a rien de comparable. En conclusion, le couteau corse artisanal peut être ou non forgé cela ne lui enlèvera ni ne lui rajoutera une once d'authenticité ni d'âme.